Logo du site evene.frevene.fr - 21 février 2012

 

Jacques Gaillard: «Grâce à BHL, on a gagné trente ans»
Propos recueillis par Bernard Quiriny

Jacques Gaillard - Photo de Thierry Gachon Deux ans après l’affaire BHL, Jean-Baptiste Botul refait parler de lui: voici donc sa correspondance (avec lui-même!), une trentaine de lettres commentées par un spécialiste, le philologue Jacques Gaillard.
Entretien avec ce botulien émérite.
(...)

Cliquer pour continuer...

 

 

Logo du Monde des livresLe Monde des livres - 05 janvier 2012

 

Ouvrez un dictionnaire à l'article "botulisme": maladie grave, provoquée par une toxine, produite notamment par des conserves mal stérilisées.
Rien, pour l'instant, sur la doctrine philosophique du même nom - celle de Jean-Baptiste Botul (1896-1947), dont on découvre, depuis une quinzaine d'années, l'ampleur et la singularité.

Le bruit a couru que cet inconnu n'avait jamais existé. Philosophe imaginaire, inventé de toutes pièces, canular à l'état pur, ce serait un être de fiction. Nous avons d'ailleurs partagé cet avis, prévenant dès 1999 les lecteurs du "Monde des livres" qu'il existait plus que des doutes sur l'authenticité des conférences prétendument données par Botul sur la vie sexuelle d'Emmanuel Kant, au Paraguay, en 1947, devant une colonie d'Allemands censés avoir fui Königsberg depuis 1945 et s'habillant comme Kant, mangeant de la même façon, se promenant quotidiennement à heure fixe...

Cliquer pour continuer...

 

Logo de a revue EspritRevue Esprit - 06 février 2012

Le botulien Jacques Gaillard nous livre son édition de la correspondance du philosophe avec lui-même. Botul, dans les années 1939-1940, décide en effet de dépasser l’aporie du dialogue intérieur en le matérialisant par des lettres qu’il s’envoie, ce qui lui offre par ailleurs la possibilité de nouer des relations fort agréables avec sa factrice. Inspiré par le grand Jean-Paul Sartre, qui s’ennuie au front en envoyant des sondes météo, Botul s’interroge sur le trou, et nous livre ses expérimentations (dans le domaine du sexe et de la plomberie) et ses réflexions sur cette question essentielle, atteignant des conclusions inespérées sans jamais céder à la complaisance. Car Botul est sans cesse habité par le doute, ce qui sied bien à un «trou pensant»; tant que ce doute ne s’étend pas à sa propre existence (dont la réalité a récemment été validée par un éminent philosophe, ce qui explique la dédicace du livre: «Merci Bernard!»), le monde de la philosophie est sauvé!
A. B.

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur la croix en bas à droite pour zoomer

Logo du Nouvel Observateur

Article du Nouvel Obs - Janvier 2012Article du journal La Croix